last 7 days
last 30 days
older than 30 days

Bonnefoi Livres Anciens

NO-IMAGE1

Les Vies de IX Religieuses de l’Ordre de la Visitation Sainte Marie. Ecrites et d?di?es ? Madame la Princesse Chigi. Par La M?re Fran?oise Madeleine de Chaugy, Sup?rieure du premier Monast?re de cet Ordre.

CHAUGY (Fran?oise Madeleine de). In-4 de (12)-436-(12) pp. 1 feuillet blanc, 1 planche hors-texte, demi-chagrin rouge ? coins, dos orn? ? nerfs (reliure du XIXe si?cle). ?dition originale. Visitandine ? partir de 1629, Fran?oise Madeleine de Changy fut successivement Sup?rieure du premier monast?re d'Annecy (1647-1653 et 1656-1662), du monast?re de Montferrand (1666-1669), de celui de Crest (1671-1673), de celui de Carpentras (1673-1676), et enfin de celui de Turin ? partir de 1678. ? Institu?e historienne de son ordre par Jeanne de Chantal qui la juge brillante, mais peu dou?e pour la contemplation, Chaugy, morte en 1680, est l?auteure d??crits destin?s, au d?part, ? ne circuler qu?? l?int?rieur des communaut?s de la Visitation. Il s?agit de faire conna?tre, ? des fins m?morielles et d??dification, les actes et les vertus (les deux moments de tous ces textes) des premi?res moniales. Mais d?s leur publication en 1659, ces recueils biographiques rencontrent un public d?vot qui appr?cie, comme le font les historien-ne-s d?aujourd?hui, la plume alerte et l?intelligence d?une narratrice pr?cise et enthousiaste. R?dig?s sans l?aff?terie en vigueur dans les vies spirituelles d?alors (il suffit, pour s?en convaincre, de confronter les textes de Chaugy ? la prose qui en d?rive) et fond?s sur des t?moignages authentiques, ces r?cits ont une valeur documentaire et litt?raire ind?niable ? (Nicole Pellegrin). Ex-libris armori? de la famille Courtois d'Arcolli?res (Cortoys d'Arcolli?res, de Yenne en Savoie) avec la devise Cortoys de nom et de faict. Cioranescu, 18921.
NO-IMAGE1

tats-G?n?raux].

21 pi?ces reli?es en 1 vol. in-8, demi-basane marbr?e, dos ? nerfs, pi?ce de titre, sommaire manuscrit ? l'encre du temps en t?te de volume (reliure de l'?poque). Notes marginales ? l'encre du temps. 1. BOUYS (Th?odore). D?lib?ration propos?e aux Fran?ais avant la tenue des ?tats-g?n?raux. Paris, Bailly, 1789. In-8 de 38 pp. Ouvrage dans lequel on exposera le moyen le plus simple et le plus efficace pour terminer en trois jours les s?ances de cette assembl?e nationale, avec le plus grand succ?s et la satisfaction g?n?rale ; moyen digne de tout homme qui s'int?resse au bonheur de la France ; moyen qui, dans l'exacte v?rit?, doit obtenir autant de suffrages que peut M. Necker peut en compter. Exemplaire de la BNF pr?c?d? de VIII pages liminaires. Conlon, 89.7497. 2. BOUYS (Th?odore). M?moire pr?sent? au roi par l'auteur de la "D?lib?ration propos?e aux Fran?ais" pour supplier Sa Majest? de l'admettre ? d?fendre devant l'assembl?e des ?tats g?n?raux, le moyen qu'il a expos? pour les terminer en peu de jours avec la satisfaction g?n?rale, en nommant M. Necker ministre pl?nipotentiaire du roi et de la nation. Paris, Bailly, 1789. In-8 de 12 pp. Conlon, 89.7488. 3. [LAVALL?E (Joseph)]. Discours d'un philosophe ? la nation fran?aise, la veille de l'ouverture des Etats-g?n?raux ou Le ralliement des trois ordres. Sans lieu, 1789. In-8 de 42-(2) pp. Edition originale. Note manuscrite ? l'encre du temps sur le faux-titre. Tourneux, I, 902 ; Conlon, 89.9385. 4. Le Solitaire des Ardennes ou Le m?diateur impartial. Sans lieu ni date (1789). In-8 de 16 pp. Conlon, 89.6427. 5. Fran?ais, qu'allez-vous faire ? S.l.n.d. (1789). In-8 de 13 pp. Conlon, 89.2558. 6. Lettre d'un Suisse aux Fran?ais pour concilier les Trois ordres. Berne, 1789. In-8 de 31 pp. Conlon, 89.3183. 7. Le V?ritable Ami du peuple. Epigraphe : Le Serpent est cach? sous l'herbe. S.l.n.d. (1789). In-8 de 8 pp. Pamphlet anonyme diff?rent du p?riodique de Roch Marcandier qui fut attribu? par erreur ? Loustalot. Conlon, 89.6773. 8. [CERUTTI (Joseph-Antoine-Joachim)]. Exhortation ? la concorde, envoy?e aux ?tats g?n?raux sous le nom du roi. Sans lieu, 1789. In-8 de 78 pp. Conlon, 89.7712 9. Le G?nie conciliateur. R?ve d'un citoyen. S.l.n.d. In-8 de 15 pp. Conlon, 89.26.03. 10. A mes compatriotes. S.l.n.d. (1788). In-8 de 15 pp. Conlon, 88.8. 11. [B?ZE (Jacques-Claude de)]. Conseil patriotique relatif aux circonstances actuelles adress? ? tous les Fran?ais particuli?rement au Peuple. Pour l'?clairer sur ses v?ritables int?r?ts. Par un Chevalier de St. Louis. Nevers, Vve Le Febvre, 1789. In-8 de 36 pp. Conlon, 89.7335. 12. L'Esprit conciliateur ou le v?ritable esprit des ?tats-g?n?raux. Paris, 1789. In-8 de 15 pp. Rare pamphlet anonyme qui manque aux bibliographies. 13. [SAIGE (Guillaume-Joseph)]. L'Ami des trois ordres, ou R?flexions sur les dissensions actuelles par l'auteur du Cat?chisme du citoyen. Sans lieu, 1789. In-8 de 14 pp. Conlon, 89.10777. 14. Avis aux gens bien intentionn?s. Sans lieu (Paris), 1789. In-8 de (3) pp. Faux titre et titre de d?part. Notification du soutien apport? ? Necker par l' assembl?e du Tiers de Saint-Roch. Conlon, 89.791. 15. V?u de plusieurs citoyens des trois ordres, et invitation ? leurs concitoyens d'y adh?rer. S.l.n.d. (1788). In-8 de 11 pp. Conlon, 89.6879 16. LINGUET (Simon-Nicolas-Henri). Serait-il trop tard ? Aux trois ordres. Sans lieu, 1789. In-8 de 43 pp. Adresse de Linguet A Messieurs les d?put?s des trois ordres. Ce 12 juin 1789. Conlon, 89.9648 17. SERVAN (Joseph-Michel-Antoine). Adresse aux amis de la paix, par M. Servan. S. l. 1789. In-8 de 68 pp. Conlon, 89.161. 18. Jam satis. S.l.n.d. In-8 de 29 pp. Martin et Walter, Anonymes, 7911. 19. Cahier c?leste. S.l.n.d. (1789). In-8 de 28 pp. Conlon, 89.1152 20. ANTRAIGUES (Emmanuel Louis Henri Alexandre de Launai comte d'). Motions de MM. les commissaires conciliateurs de l'ordre de la noblesse, port?es dans cette chambre par M. le Cte d'Antraigues, le vendredi 22 mai 1789. Sans lieu, 1789. In-8 de 14 pp. Discours prononc? par le comte d'Antraigues le 23 mai 1789. Conlon, 89.7024. 21. CH?NIER (Andr?). R?flexions sur l'esprit de parti. S.l.n.d. In-8 de 31 pp. ?dition originale. Monglond, I, 763.
NO-IMAGE1

R?volution Fran?aise].

5 pi?ces reli?es en 1 vol. in-8, sommaire manuscrit ? l'encre du temps en t?te de volume, demi-basane marbr?e, dos orn? ? nerfs, pi?ce de titre en maroquin fauve, tranches jasp?es (reliure de l'?poque). MOUNIER (Jean-Joseph). Nouvelles Observations sur les Etats-G?n?raux de France. Sans lieu, 1789. In-8 de 282-(2) pp. Tirage diff?rent de l'?dition originale. Avocat au Parlement de Grenoble, secr?taire des Etats du Dauphin?, Mounier est ?lu par le Tiers-Etat de cette Province aux ?tats-g?n?raux. Ses Nouvelles Observations sur les ?tats g?n?raux de France, publi?es un peu avant leur r?union, lui valurent un tr?s grand prestige ? l'Assembl?e : il fut le premier ? proposer la double repr?sentation du Tiers ?tat et proposa le serment du Jeu de Paume. On lui doit les trois premiers articles de la D?claration des Droits de l'Homme. Chef du parti monarchien ? la recherche d'un centre introuvable au d?but de la R?volution, jusqu'a la fin de sa vie il resta partisan de la monarchie constitutionnelle, qu'il consid?rait comme offrant seule les conditions d'une sage et v?ritable libert? Conlon, 89.10173. MOUNIER (Jean-Joseph). Expos? de ma conduite de M. Mounier dans l'Assembl?e nationale et des motifs de son retour en Dauphin? Paris, Cuchet, 1789. In-8 de 62, 40 et 39 pp. Tirage diff?rent de l'?dition originale. Notes manuscrites marginales ? l'encre du temps. Tourneux I, 1432, a. LOUVET DE COUVRAY (Jean-Baptiste (1760-1797). Paris justifi? contre M. Mounier. Paris, Bailly, 1789. In-8 de 54 pp. Tourneux, I, 1434. [BURKE (Edmund)]. Courte r?ponse aux R?flexions de M. Burke sur la R?volution de France avec les motifs qui l'ont d?termin? ? attaquer la nouvelle constitution fran?oise. Par un Anglois, t?moin de la R?volution. Paris, Potier de Lille, (1791). Premi?re ?dition fran?aise. Par Edmund Burke, d'apr?s le catalogue de la British Library. Le faux-titre manque. PAINE (Thomas). Droits de l'homme, en r?ponse ? l'attaque de M. Burke sur la R?volution fran?oise. Paris, Buisson, 1791. In-8 de XII-227 pp. Premi?re ?dition fran?aise pour laquelle Thomas Paine ?crivit sp??cialement une pr?face (pp. VII-XII) lors de son s?jour ? Paris depuis d?but avril 1791. C'est le plaidoyer le plus audacieux en faveur des acquits de la R?volution Fran?aise et des principes de base de la d?mocratie. Un second tome parut un an plus tard. Monglond II, 134 ; PMM 241 (pour l'?dition originale anglaise, 1791).