last 24 hours
last 7 days
last 30 days
older than 30 days

LIBRAIRIE CHAMONAL

method-draw-image (23)

Voyage à travers la Mongolie et la Chine.

PIASETSKII (Pavel Iakovlevitch) Traduit du russe avec l'autorisation de l'auteur par Aug. Kuscinski, et contenant 90 gravures d'après les croquis de l'auteur et une carte. Paris, Hachette, 1883, grand in-8, demi-chagrin cerise à coins, dos à faux-nerfs orné de filets et triples caissons dorés, double filet doré sur les plats, tête dorée [Rel. de l'époque], dos taché. 3 ff.n.ch., 563 pp., portrait-frontispice sous serpente, illustrations dans le texte et une carte en noir hors texte. Cordier, Sinica, 2453. Edition originale de la traduction française qui avait toutefos été prépubliée partiellement sous le titre Voyage en Chine (1874-1875) dans la revue Le Tour du Monde, en 1882. En 1874, le gouvernement russe envoya en Chine une mission composée du médecin Pavel Piasetskii (1843-1919), de l'officier d'état-major Sossnovskii et du topographe Matoussovskii. Cette mission avait pour but principalement l'étude de la situation économique de l'empire chinois et surtout de son commerce avec la Russie. L'expédition est entrée en Chine par la Mongolie en s'écartant très peu de l'itinéraire de Prjévalskii, et elle est sortie des régions déjà connues du Céleste Empire par Han-tchoung, point terminus de la navigation sur le Han-Kinng. De là, elle traversa en diagonale la province de Kan-sou jusqu'à Lan-tcheou, et, se dirigeant le long de la grande muraille, arriva à Ngan-si ou An-si. Toute cette route a été relevée exactement pour la première fois. De Ngan-si, l'expédition traversa l'isthme désertique qui sépare le Gochoun-Gobi du grand Gobi et relie la Peï-chan au Nan-chan, sans se douter de l'importance extrême du pays qu'elle venait de traverser, au point de vue de l'orographie de l'Asie, mais en donnant néanmoins les premières indications sur cette région.
method-draw-image (23)

Manuel théorique et pratique du vigneron français,

THIEBAUD DE BERNEAUD (Arsène) ou L'Art de cultiver la vigne, de faire les vins, les eaux-de-vie et vinaigres. Contenant les différentes espèces et variétés de la vigne, ses maladies et les moyens de les prévenir : les meilleurs procédés pour faire, perfectionner, régir et conserver les vins, les eaux-de-vie et vinaigres, ainsi que la manière de préparer avec ces substances toutes sortes de liqueurs, de gouverner une cave, etc., etc. ; enfin, de profiter avec avantage de tout ce qui nous vient de la vigne ; suivi d'un coup d'oeil sur les maladies particulières aux vignerons. Troisième édition, revue, corrigée, augmentée et ornée de figures. Paris, Roret, 1827, in-16, demi-maroquin brique à coins, dos à nerfs, tête dorée, couverture imprimée conservée [Rel. moderne]. 4 ff.n.ch., 351 pp., 3 planches sur un seul dépliant. Vicaire 834. Simon BV 297. Oberlé, "Kilian Fritsch", pour notre édition de 1827. La première édition est de 1824. L'auteur est un agronome né à Sedan en 1770 et mort à Paris en 1850. "Issu d'une ancienne famille célèbre dans les Annales de Champagne et des Ardennes, il fit d'abord carrière dans les armées de la Révolution. Sa conduite héroïque à la bataille de Kaiserslautern en décembre 1793 lui valut 5 blessures. On le retrouva ensuite dans l'administration, dans les Vosges et en Meurthe. En 1796, il rejoignit le général Moreau en Bavière et sauva, au combat de Kamlach, la vie d'un officier hessois qui lui donnera sa fille. En 1808 il entra à la Mazarine comme simple bibliothécaire pour finir conservateur en 1849, peu de temps avant sa mort. Il a toujours su refuser les honneurs et les décorations. Républicain convaincu, il n'a flatté aucun gouvernement: tous ses ouvrages sont le fruit de ses travaux personnels. Il mourut pauvre. Son oeuvre est importante". Bel exemplaire dans une reliure de Laurenchet.