Bonnefoi Livres Anciens Archives - Rare Book Insider
last 7 days
last 30 days

Bonnefoi Livres Anciens

Le Canard encha?n?.

Le Canard encha?n?.

235 livraisons ? toutes marges, reli?es en 2 vol. in-folio, demi-toile rouge (reliure de l'?poque). T?te de s?rie du n?1 du 5 juillet 1916 (1e ann?e) au n?235 du 29 d?cembre 1920. Directeur : Maurice Mar?chal. Dessinateurs : B?can, pseudonyme de Bernard Kahn, J. D?paquit, H.P. Gassier, R. Gu?rin, L. Laforge. L'hebdomadaire satirique Le Canard encha?n? (format 33 x 44 cm jusqu'au n?251) est cr?? par Jeanne et Maurice Mar?chal, ainsi que par le dessinateur H.P. Gassier (pseudonyme de Deyvaux-Gassier). Le p?riodique porte diff?rents sous-titre : 1915-1917 Journal humoristique, 1917-1925 Journal hebdomadaire. De 1915 ? 1919, sans s'apparenter aux feuilles de tranch?es comme le veut un mythe tenace, Le Canard encha?n? est aussi un journal du front. Issu du courant libertaire, le Canard s'attaque ? ? la guerre, ? la censure, aux politiciens, aux affairistes, aux cur?s, au pouvoir, ? la guillotine ? avec pour seules armes le rire et un langage cod? qui a du succ?s dans les tranch?es - au point d'affecter deux officiers au contr?le des articles pendant toute la guerre puis en 1919. L'entre-deux guerre voit l'essor du titre qui attire le plus de lecteurs parmi les hebdomadaires de gauche. Le Canard encha?n? n'est jamais l'auxiliaire d'un parti mais soutient le rassemblement des gauches menant au Front populaire. Le 22 octobre 1919, la lev?e de la censure est salu?e par la modification du titre principal en Le Canard d?cha?n? Le 5 mai 1920, Le Canard redevient encha?n?, apr?s l'incrimination d'un article ?pinglant le Pr?sident de la R?publique. Pr?cieuse t?te de collection de l'illustre hebdomadaire, mythe centenaire qui connut ses premiers succ?s dans les tranch?es aupr?s des Poilus. Ridiculosa, les Revues satiriques fran?aises, St?phane Krapoth, p. 279.
Specimen des Nouveaux Caract?res de la Fonderie et de l'Imprimerie de P. Didot

Specimen des Nouveaux Caract?res de la Fonderie et de l’Imprimerie de P. Didot, l’Ain?, Chevalier de l’Ordre Royale de Saint-Michel, Imprimeur du Roi et de la Chambre des Pairs, d?di? ? Jules Didot, fils, Chevalier de la L?gion d’Honneur.

DIDOT (Pierre); In-4 de (40) ff., demi-veau blond, dos lisse orn? de filets dor?s, pi?ce de titre en veau rouge (reli? vers 1860). Premier ouvrage ? pr?senter des specimens de caract?res de l'imprimerie Didot sous forme de livre et le premier ? utiliser le nouveau syst?me d'identification des types d?velopp? par Firmin Ambroise Didot dans les ann?es 1770 et mis au point par son fils a?n? Pierre Didot (1761-1853), utilis? universellement depuis. Dans son Avis, Didot explique qu'il a ? d? suivre et adopter l'ordre num?rique pour la d?nomination de ses caract?res au lieu des noms insignifiants et souvent bizarres conserv?s encore aujourd'hui dans presque toutes les imprimeries, tels que Perle, Parisienne, Nompareille, Mignonne, Petit texte, Gaillarde, et., lesquels n'offrent aucune id?e de leurs proportions particuli?res ni de leur corr?lation, qui en effet existe rarement entre eux d'une mani?re exacte. Cet ordre num?rique, le seul vraiment convenable, a ?t? ainsi ?tabli par mon p?re (?) J'ai ajout? des corps interm?diaires ou demi-points, afin d'obtenir et de pr?senter plus de richesse et de vari?t? dans les proportions des diff?rents corps ? Pierre Didot est ?galement l'auteur de chacune des po?sies du recueil imprim?es avec des caract?res de ? quatre et demi ? ? ? vingt et un ? Bel exemplaire. Audin, 212 ; Bigmore & Wyman I, p.175 ; Jammes, Les Didot, 63.
Apologie pour Jean Chastel Parisien

Apologie pour Jean Chastel Parisien, ex?cut? ? mort, et pour les p?res & escholliers, de la Soci?t? de Jesus, bannis du Royaume de France. Contre l’Arrest de Parlement, donn? contre eux ? Paris, le 29 D?cembre, 1594. Divis?e en cinq parties. Par Fran?ois de V?rone Constantin.

BOUCHER (Jean);BOUCHER (Jean); Petit in-8 de (12)-243 (3) pp., maroquin rouge, dos lisse orn?, triple filet dor? d'encadrement sur les plats, tranches dor?es (reliure du XVIIIe si?cle). Edition originale rare de ce factum c?l?bre r?habilitant le r?gicide Jean Ch?tel. Ch?tel n'avait que 19 ans lorsqu'il s'introduisit, le 27 d?cembre 1594, dans la chambre de Gabrielle d'Estr?e, et frappa Henri IV d'un coup de couteau qui ne l'atteignit qu'? la l?vre sup?rieure et lui brisa une dent. Il fut condamn? ? mort et ?cartel? en place de Gr?ve. L'Apologie est ordinairement attribu?e ? Jean Boucher, sans autre motif que la violence des invectives adress?es ? Henri IV ; c'est un v?ritable appel au meurtre en la personne du roi. L'impression indique une officine ?trang?re ; il est probable qu'elle ait ?t? ex?cut?e aux Pays-Bas. Restauration angulaire ? la page de titre, marges courtes. De la biblioth?que de Sampigny (exlibris). Brunet V, 1146 ; Rothschild III, 2254 ; Hauser, Sources, IV, 3122. Reli?s ? la suite : Lettre ? M. le Procureur g?n?ral du roi o? on lui d?nonce l'Histoire des J?suites compos?e par le P. Jouvenci qui entreprend d'y justifier leur P. Guignard, ex?cut? ? mort comme convaincu d'avoir fait des Ecrits parricides contre la vie du Roi et contre la tranquillit? des Etats. S.l., 1713. 39 pp. Suite de la Lettre ? M. le Procureur du Roi ; ou Recueil des Interrogatoires et Arrets de Condamnation de Jean Chatel et de Jean Guignard. S.l.n.d. 16 pp.
La Premiere et Seconde Savoisienne

La Premiere et Seconde Savoisienne, o? se voit comme les Ducs de Savoie ont usurp? plusieurs Estats appartenans aux Rois de France : Comme les Rois de France en ont plusieurs pour cruels ennemis, voir m?me tous ceux qui ont est? les plus proches dans leur Alliance : Comme l’Eglise en a receu de grandes offenses : les feintes propositions de Paix qui se faisoient ? Paris, Lion, Suze, Pignerol, & ailleurs, pour tromper le Roy, faire perir des Arm?es, & assubjettir l’Italie, sans moyen de s’y pouvoir oposer ; & par consequent la necessit? de cette derni?re guerre. Plus, une Description-sommaire de tous les Princes de cette Maison, jusques ? l’An 1630. [RECHIGNEVOISIN (Jean de)]. La Seconde Savoisienne, Traduite de l’italien de F.R.A.R.V. Par u

ARNAUD (Antoine); 2 parties en 1 vol. petit in-8 de (4)-XCII pp. ; (4)-323-(2) pp., demi-maroquin La Valli?re ? coins, dos orn? ? nerfs, tranches dor?es (reliure du XIXe si?cle). Ouvrage rare, dont la premi?re partie est d'Antoine Arnaud ; la seconde est attribu?e ? Bernard de Rechignevoisin. ? Quel qu'il soit, (l'auteur) examine les manifestes du duc de Savoie, qui pr?tend avoir souvent expos? ses ?tats pour le service de la France, et il ?tudie, dans ce but, en mettant des titres en marge pour que l'on puisse suivre son argumentation, l'histoire de la Savoie depuis les d?buts. Il en arrive ? conclure que ce pays a toujours ?t? sauv? par la France et qu'il a emp?ch? l'union de celle-ci avec l'Espagne ? Tr?s bon exemplaire reli? par Magnin. Quelques rousseurs. Barbier III, 999 ; Saffroy, 49994 ; Maignien, 212 ; Hauser, 3775 ; Bourgeois et Andr?, 2996.